MSN, vous êtes maintenant hors-ligne.

Publié le par Bruno Brusson

  Comme l’a annoncé Microsoft il y a quelques mois, le service de messagerie instantanée MSN est désormais clos. Depuis 15 jours exactement. Fondamentalement, cette fermeture n’a pas de grande influence sur le quotidien des Français, n’utilisant plus ce moyen de communication depuis déjà quelques années. Non pas que nous ayons abandonné l’usage des technologies pour discuter, bien au contraire. Mais nous avons migré sur d’autres plates-formes aujourd’hui connues de tous. Vous nous excuserez, chers amis lecteurs, mais parfois on est obligé d’être sérieux ; premièrement, car Ragemag nous l’a demandé, et deuxièmement car, pour le coup, on peut pas taper sur les Noirs et l’Afrique pour la simple et bonne raison qu’ils ne sont pas encore informatisés.

Cela étant dit, nous sommes tous un peu nostalgiques de ce chat Microsoft. C’est pourquoi PrimeGueules vous propose de revenir sur les profils des utilisateurs types MSN de l’époque ayant nécessairement croisé votre chemin le temps d’une discussion à base d’écritures fuchsias illisibles.

 

1 – L’arabe qui a eu ton profil via Skyblog.

 

Tu étais une fille insouciante de 13 ans et à l’époque sur ton Skyz’ kikoofreshdu31 tu avais fait un article intitulé « Lâche ton MSN » pour faire comme tes copines. Résultat, tu avais reçu un grand nombre d’adresses que tu avais bien-entendu rajoutées par curiosité. Parmi elles, il y’avait Abdel, photo de profil en mode jogging Milan-AC pris en flagrant délit de bogossitude intempestive devant la glace de la salle de bain du Harem familial. A peine ajouté, il était déjà en ligne prêt à dégainer la très célèbre phrase désormais rentrée au Panthéon du dialogue MSN : « SALU TA LA KAM ». Une demande de conversation vidéo dénuée de toute formule de politesse. (Comme disait mon grand-père, on ne va pas non plus demander à un chien d’aboyer en articulant.)
Evidemment, tu juras à toutes tes copines n’avoir jamais donné suite à ses avances, la réalité étant, bien évidemment, toute autre.

Qu’est-il devenu : Aujourd’hui Abdel est sans emploi. Cependant il reste un membre actif du chat Skyrock en y passant une grande partie de sa journée. Il y récupère un nombre non négligeable de profils Skype parmi lesquels figure sans doute celui de ta petite sœur.

Comme l’a annoncé Microsoft il y a quelques mois, le service de messagerie instantanée MSN est désormais clos. Depuis 15 jours exactement. Fondamentalement, cette fermeture n’a pas de grande influence sur le quotidien des Français, n’utilisant plus ce moyen de communication depuis déjà quelques années. Non pas que nous ayons abandonné l’usage des technologies pour discuter, bien au contraire. Mais nous avons migré sur d’autres plates-formes aujourd’hui connues de tous. Vous nous excuserez, chers amis lecteurs, mais parfois on est obligé d’être sérieux ; premièrement, car Ragemag nous l’a demandé, et deuxièmement car, pour le coup, on peut pas taper sur les Noirs et l’Afrique pour la simple et bonne raison qu’ils ne sont pas encore informatisés.

Cela étant dit, nous sommes tous un peu nostalgiques de ce chat Microsoft. C’est pourquoi PrimeGueules vous propose de revenir sur les profils des utilisateurs types MSN de l’époque ayant nécessairement croisé votre chemin le temps d’une discussion à base d’écritures fuchsias illisibles.

1 – L’arabe qui a eu ton profil via Skyblog.

Tu étais une fille insouciante de 13 ans et à l’époque sur ton Skyz’ kikoofreshdu31 tu avais fait un article intitulé « Lâche ton MSN » pour faire comme tes copines. Résultat, tu avais reçu un grand nombre d’adresses que tu avais bien-entendu rajoutées par curiosité. Parmi elles, il y’avait Abdel, photo de profil en mode jogging Milan-AC pris en flagrant délit de bogossitude intempestive devant la glace de la salle de bain du Harem familial. A peine ajouté, il était déjà en ligne prêt à dégainer la très célèbre phrase désormais rentrée au Panthéon du dialogue MSN : « SALU TA LA KAM ». Une demande de conversation vidéo dénuée de toute formule de politesse. (Comme disait mon grand-père, on ne va pas non plus demander à un chien d’aboyer en articulant.)
Evidemment, tu juras à toutes tes copines n’avoir jamais donné suite à ses avances, la réalité étant, bien évidemment, toute autre.

Qu’est-il devenu : Aujourd’hui Abdel est sans emploi. Cependant il reste un membre actif du chat Skyrock en y passant une grande partie de sa journée. Il y récupère un nombre non négligeable de profils Skype parmi lesquels figure sans doute celui de ta petite sœur.

MSN, vous êtes maintenant hors-ligne.

2 – Le mec amoureux qui faisait que t’envoyer des Wizz.

 

Après ton voyage de classe au Pays de Galles avec tous les cinquièmes de ton collège, tu avais reçu un nombre considérable de demandes d’ajout sur ton MSN. Parmi elles, il y avait Paul Dufour, ce garçon timide qui ne t’avait pas parlé de la semaine. Il avait pourtant pris son courage à demain en t’envoyant un pavé bourré de romantisme alors que tu étais hors-ligne. Voyant ça, tu avais dans un premier temps craqué pour finalement te rendre compte qu’il en faisait beaucoup trop. Tu décidais alors de ne plus lui répondre. S'en suivit une multitude de Wizz intempestifs en guise de « Hé tu me réponds connasse » auxquels tu ne trouvas aucune faille. Son acquisition du Plug-in « Wizz à l’infini » fera de toi une nazie du Net en le bloquant définitivement.

Qu’est-il devenu : Après une rupture Web de quelques années, Paul Dufour est revenu à la charge sur Facebook. Il t’envoie régulièrement des Pokes et des messages privés. En plus de liker toutes tes photos en maillot de bain, il rage de plus en plus à l’idée de voir ses messages « lus » sans réponses.

MSN, vous êtes maintenant hors-ligne.

3 – L’angoissé persuadé qu’MSN allait devenir payant.

 

Tu as fini par y croire à ces conneries. Parmi tes contacts, tu en avais trois ou quatre qui, une fois par semaine, te faisaient flipper ta race en t’envoyant un message de ce style : « Bonjour, je viens de recevoir un mail du directeur de MSN comme quoi ça va devenir payant et qu'il faut que j'envoie ce msg à 20 personnes, vous l'avez reçu vous aussi ? ». Ces mêmes personnes qui t’annonçaient déjà en 2005 la fermeture prochaine du service Messenger de Microsoft. N’avaient-ils pas finalement raison ?

Que sont-ils devenus: Aujourd’hui, ces mêmes personnes croient de nouvelles choses et t’en font part comme au bon vieux temps. Ils te disent par exemple que tu pourras très prochainement changer la couleur de ton profil Facebook et te demandent de copier/coller un grand nombre de messages dans un souci de confidentialité et de « protection du contenu ». Ils détiennent aussi une méthode infaillible pour savoir qui consulte ton profil.

MSN, vous êtes maintenant hors-ligne.

4 – Le mec qui est tout le temps « parti manger ».

 

MSN te permettait de justifier ton absence ponctuelle auprès de tes contacts grâce à différents modes interchangeables en fonction de la situation : Inactif, Occupé, Au téléphone et surtout... Parti manger. C’est ce dernier qui t’interpelle car tu avais toujours un copain qui, d’après Messenger, bouffait toute la journée.

Qu’est-il devenu : Pierre Ménès est aujourd’hui chroniqueur sportif pour le Canal Football Club.

5 – Le snob d’MSN.

 

Tous les mercredis après les cours, vous vous retrouviez entre copines chez Laura. Vous ne l’aimiez pas particulièrement mais elle avait l’avantage d’habiter juste à côté du collège, ce qui vous permettait de passer le temps sur MSN à critiquer les pseudos des gens online. Mais parmi eux, y avait souvent Maxime alias le snobe et lui c’était impossible de se foutre de sa gueule. Le mec était à l’opposé du fun de Messenger : aucune photo pour illustrer son profil, aucun pseudo, le seul contact à avoir une adresse hotmail.com. Quand tu lui parlais, tu sentais bien que ça le faisait chier. « Excuse j’ai mieux à faire que de rester devant mon ordi, j’ai mon Science et Vie junior qui vient d’arriver ++ ».

Qu’est-il devenu : Dès la fin du lycée, Maxime supprimait l’ensemble de ses camarades de classe sur Facebook pour ne garder que 34 amis avant de se supprimer lui-même. Fidèle utilisateur de LinkedIn et Dailymotion, il sort depuis quelques mois avec une bonne copine à toi. Avéré précoce, tu fais désormais le lien avec son statut MSN de l’époque « De retour dans une minute ». Il reste encore aujourd’hui ta seule connaissance à avoir compris les règles du démineur. 

Publié dans Culture

Commenter cet article